Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Mobilisation des spécialistes en besoins particuliers lors des cours de musique

GRENIER, Chantal
Éducation musicale

Résumé du projet : Un grand besoin de recherche se fait sentir en éducation musicale et spécialisée : plus spécifiquement en contexte d’enseignement avec intégration où les enfants ont accès à l’éducation musicale. En effet, peu d’études ont été menées dans des classes de musiques avec intégration et aucune étude ne s’est étendue au-delà du primaire afin d’inclure le niveau secondaire et les divers ensembles s’y retrouvant (Jellison, 2013). D’après nos recherches préliminaires, il n’existe que quelques études québécoises à ce sujet.

Nous nous interrogeons donc quant aux stratégies utilisées afin de rendre l’enseignement de la musique en contexte d’intégration plus accessible aux élèves présentant des besoins particuliers au primaire et au secondaire. Tenant compte de l’expertise et de la présence de spécialistes du comportement (Bernstone, 2001) (psychoéducateurs, techniciens en éducation spécialisée) dans les écoles primaires et secondaires québécoises (Paquet, A., Forget, J. et Giroux, N., 2009), une question a retenu notre attention :

Les psychoéducateurs et les techniciens en éducation spécialisée sont-ils mobilisés et ont-ils la formation nécessaire afin d’intervenir auprès des élèves présentant des besoins particuliers dans un contexte d’enseignement de la musique?

Face à cette problématique :

  1. Quelle est la perception des enseignants de musique ?
  2. Quelle est la perception des psychoéducateurs et des techniciens en éducation    spécialisée?
  3. Quelle est la perception des élèves?

 Le choix de la méthode est basé sur une étude réalisée auprès d’intervenants et d’élèves en Angleterre (Green, 2008). La méthodologie de l’étude inclut l’observation informelle du travail des élèves, des entrevues et des entretiens de groupes, autant avec les enseignants qu’avec les élèves. De plus, l’étude mise sur l’intégration de tous les élèves par le travail par projet en petits groupes. Les résultats ont montré que les élèves en difficulté peuvent bien réussir la tâche demandée (Green, 2008).

Ainsi, l’observation en classe sera utilisée afin de recueillir des données liées au comportement de chacun de trois acteurs de la problématique en contexte de travail des élèves par projet en petits groupes. Les entrevues individuelles permettront à chacun des acteurs (principalement les intervenants) de s’exprimer librement par rapport à la problématique. Les entretiens de groupes seront utilisés en priorité avec les élèves, dans le but de créer un environnement favorable aux échanges.

Finalement, une analyse qualitative des données sera effectuée afin de dégager des pistes de solutions et des recommandations (Paillé et Mucchielli, 2012).

L’analyse des données va donc dégager des pistes de solutions, des suggestions et des recommandations qui pourront conduire à de futures recherches et d’éventuelles mises en application. De plus, peu de travaux à ce sujet ont été réalisés en français. Ainsi, en rédigeant des publications scientifiques et des publications vulgarisées en français à ce sujet, les chercheurs et les praticiens pourront bénéficier du savoir scientifique dans ce domaine afin de mieux l’appliquer en situation éducative.

Directeur et codirecteur(s) de recherche :

  • PETERS valerie (éducation musicale)
  • DAIGLE sonia (psychoéducation)

Financement :

  • Organisme(s) : OICRM
  • Programme(s): Éducation musicale (bourse de maîtrise pour recherche avec mémoire)
  • Année(s) où la bourse s’applique: 2013-2015
  • Montant total de la bourse : 12 000$