Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Le développement de la métacognition: une approche pédagogique pour faciliter l’autonomie d’apprentissage de guitaristes de niveau collégial

Résumé du projet : Selon Hallam, une répétition instrumentale est efficace lorsqu’elle permet « […] d’atteindre le produit final dans un temps aussi court que possible sans interférer négativement sur les objectifs à long terme » (Hallam, 1997). De nombreuses variables peuvent influer sur la qualité de la pratique instrumentale, notamment : être capable de se concentrer, d’établir des objectifs, d’autoévaluer ses progrès, d’utiliser des stratégies flexibles et d’avoir une vision globale de l’œuvre (Chaffin et Lemieux, 2004). Trois de ces dernières variables – établir ses objectifs, autoévaluer ses progrès et utiliser des stratégies flexibles – correspondent directement à des habiletés métacognitives.

La métacognition est la capacité de réfléchir sur sa propre façon d’apprendre (Lafortune, Jacob et Hébert, 2000). Son développement joue un rôle important dans l’« autonomisation » de la construction du savoir de l’apprenant, car elle le conduit à gérer son propre processus d’apprentissage en élaborant des stratégies relevant tant des les éléments procéduraux (sur la façon de faire) que conditionnels (quand et pourquoi faire ou s’ajuster en cours de route) de son apprentissage (Lafortune, Jacob et Hébert, 2000).

Or, comme l’élève instrumentiste s’exerce le plus souvent seul, il est primordial qu’il développe des habiletés métacognitives afin de favoriser son autonomie d’apprentissage durant sa répétition instrumentale et ainsi augmenter l’efficacité de cette dernière.

Bien que les sciences éducatives aient démontré depuis une vingtaine d’années que développer la métacognition favorise l’autonomisation des élèves en milieu scolaire (Grangeat, 1997 ; Richer, J., et al. 2004; Lafortune, Jacob et Hébert, 2000), peu de recherches ont été consacrées à ce domaine d’intérêt en musique. Ma recherche doctorale vise donc à combler ce manque. Elle a pour but l’élaboration et la validation d’un outil répertoriant des stratégies pédagogiques fondées sur une approche métacognitive favorisant le développement de l’autonomie d’apprentissage des guitaristes de niveau collégial.

Méthodologie

  • Répertorier des stratégies pédagogiques dans un outil, s’adressant aux professeurs de guitare, en utilisant le modèle méthodologique de Van der Maren (1999). Les ouvrages de Lafortune (1998, 2000) serviront de cadre théorique.
  • Valider l’outil élaboré sur deux groupes de guitaristes de niveau collégial. Pour ce faire :
    • Les deux groupes de sujets auront à apprendre, de façon autonome, une courte pièce imposée (pré-test). Tous les sujets auront le même nombre de répétitions pour le faire. Après la période d’apprentissage, les sujets devront enregistrer la pièce apprise sur bande vidéo. Nous analyserons ensuite les apprentissages réalisés, à l’aide du logiciel Scribe 4.
    • Un groupe de sujets sera entraîné à la métacognition pendant quinze semaines par la chercheure en s’appuyant sur l’outil élaboré. Cette entrainement se fera individuellement. L’autre groupe ne recevra pas l’entraînement à la métacognition.
    • Après quinze semaines d’entraînement, tous les sujets des deux groupes auront à apprendre, de façon autonome, une autre pièce imposée de difficulté similaire à la première (post-test), sous des conditions identiques. Suite à la période d’apprentissage, tous les sujets devront enregistrer leur pièce sur bande vidéo. Les données recueillies seront analysées de façon systématique, toujours à l’aide du logiciel Scribe 4.
    • Nous comparerons ensuite les résultats obtenus pour les deux pièces afin de vérifier si l’entraînement à la métacognition permet de développer l’autonomie d’apprentissage des guitaristes. Des statistiques descriptives seront utilisées pour obtenir des fenêtres d’analyse supplémentaires.

Chercheur :

Directeur et codirecteur(s) de recherche :

Financement :

  • Organisme : CRSH
  • Programme(s) : Bourses de doctorat
  • Année(s) où la bourse s’applique : 2008 à 2012
  • Montant total reçu : 80,000$ (Bourse acceptée)
  • Organisme : FRQ-SC
  • Programme(s) : Bourses de doctorat
  • Année(s) où la bourse s’applique : 2008 à 2011
  • Montant total reçu : 60,000$ (Bourse refusée)