Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Lien entre le type de relation interpersonnelle de la triade professeur-parent-élève (PPE) et la motivation de l’élève de niveau précollégial pour ses leçons de piano

Résumé du projet :

Selon McPherson et Davidson (2006), la majorité des élèves qui commencent l’apprentissage d’un instrument abandonnent avant même de réussir à jouer une pièce de musique avec confiance. Nous en savons peu sur ce phénomène : même si plusieurs études dans le domaine ont identifié certains comportements qui peuvent aider à prédire l’abandon des élèves, peu offrent d’explications psychologiques ou motivationnelles à ces comportements. Toutefois, la théorie de la motivation autogérée (SDT) propose que tous les humains ont besoin de se sentir compétents, autonomes et reliés aux autres (Deci et Ryan, 2000), et que les contextes sociaux qui facilitent la satisfaction de ces trois besoins psychologiques en soutenant les activités inhérentes aux gens, promeuvent une motivation optimale et conduisent à de meilleurs résultats psychologiques, développementaux et comportementaux (et vice versa). Ainsi, la relation interpersonnelle entre les membres de la triade professeur, parent et élève (PPE) pourrait soit favoriser ou nuire à la motivation de l’élève, selon qu’elle permette ou non de soutenir ses besoins.

Comme cadre théorique, la typologie des relations interpersonnelles de Creech (2006) est cohérente avec le concept d’autodétermination proposé par la SDT, car elle considère que la nature du contexte d’enseignement peut influencer positivement ou négativement la motivation et la persistance de l’élève pour ses leçons d’instrument. De plus, ce modèle est structuré autour des concepts de contrôle et de réceptivité qui sont similaires aux deux pôles proposés par la SDT, soit le soutien à l’autonomie et le contrôle. Plus précisément, ce modèle permet de différencier six types de relations interpersonnelles dans l’enseignement instrumental, selon le degré de réceptivité et de contrôle vécu par chacun des trois participants du trio PPE. Ces types d’interaction vont d’une relation où les adultes jouent un rôle directif, donc plus axé sur le contrôle envers l’élève; à une relation favorisant davantage l’échange entre le professeur, le parent et l’élève, donc plus axé sur une réceptivité réciproque. Dans une étude basée sur sa typologie, Creech (2006) a observé une grande différence dans les résultats de l’enseignement chez les élèves entre les six groupes, pour toutes les variables étudiées, donc nous pouvons nous attendre à également observer une différence de motivation des élèves, selon le type de relation interpersonnelle du trio dans lequel ils évoluent.

L’objectif principal de ce projet doctoral consiste à utiliser la typologie de Creech comme cadre théorique, dans le but de vérifier si la relation entre les membres de 18 trios PPE semble reliée à la motivation de l’élève envers ses leçons de piano. Pour y parvenir, nous procèderons à des entrevues semi-ouvertes avec chacun des participant, afin de connaitre leur point de vue sur ces deux thèmes : l’expérience qu’ils ont de leur propre rôle dans la relation d’apprentissage, soit en tant qu’élève, parent ou professeur; deuxièmement, les idées des professeurs et des parents sur la motivation, ainsi que la perception des élèves à propos de leurs besoins d’appartenance, de compétence et d’autonomie, en lien avec l’apprentissage du piano. Enfin, nous ferons une analyse qualitative à partir des textes des entrevues pour dégager les thèmes principaux et vérifier si des liens semblent ressortir entre le type de relation interpersonnelle des trios PPE et la motivation des élèves à poursuivre leurs leçons de piano.

Pour le Québec, ce projet permettra d’obtenir les premières statistiques liées à la motivation des élèves pianistes pour leurs leçons d’instrument; de mieux connaitre les types d’interactions interpersonnelles qui se produisent entre les parents, professeurs et élèves. Internationalement, ce projet permettra de découvrir si certaines dynamiques interpersonnelles favorisent positivement ou négativement la motivation de l’élève pour ses leçons de piano; d’ouvrir les possibilités de connaissances pouvant offrir le modèle de Creech; puis d’expérimenter un modèle méthodologique qui pourrait être utilisé pour l’étude de populations différentes (ex. : guitaristes, etc.).

Chercheur:

LACROIX, Mylène, Doctorat en éducation musicale, parcours en « didactique instrumentale »

Directeur et codirecteur(s) de recherche :

Financement :

  • FQRSC
    • Fonds de recherche société et culture
    • Bourse de doctorat en recherche
    • 2011 à 2014
    • Valeur de la bourse : 53 334 $